L’heure de la vérité et des mensonges

Temps de lecture estimé : 38 minutes

Monsanto à la rescousse

J’ai passé la première moitié de la soirée d’hier à me réjouir d’avoir trouvé des gens intéressants au Mexique, et la deuxième moitié à subir un exposé-fleuve sur le plan secret machiavélique de Monsanto pour tuer tout le monde.

On ne me l’avait jamais faite, celle-là : Monsanto introduit des poisons à long terme indétectables dans ses OGMs pour tuer les deux tiers de la population mondiale et ainsi accaparer les richesses du monde.

Monsanto n’est que la partie émergée de l’iceberg. Dans l’ombre, Greenpeace tire les ficelles.

Sauf eux, qui ne mangent pas de leur propre came, et qui ne mangent pas de bio non plus parce que c’est bien connu que le bio, c’est une autre arnaque de Monsanto. D’ailleurs, ce qu’on devrait faire c’est regarder ce que eux ils mangent et le manger nous-même. Ce qui serait une solution trop facile, donc les conspirateurs de Monsanto mangent probablement uniquement dans un bunker sécurisé où ils peuvent garder secret leur menu du jour. Mais ils ne peuvent pas s’absenter à chaque repas parce que ça serait suspect… Oh ! Je sais ! Ils doivent avoir des machines holographiques qui leur ont été prêtées par l’armée étasunienne, qui l’a reçu des extraterrestres de la zone 51, pour berner les paparazzis. Et comme leur consommation d’énergie leur ferait une note d’EDF suspecte, ils doivent utiliser les générateurs à mouvement perpétuel, dont m’a aussi parlé mon hôte, prêtés par les lobbys pétroliers dont les caves secrètes débordent de solutions à la dépendance pétrolière qu’ils ont étouffées, et des cadavres de leurs inventeurs. C’est l’explication la plus logique.

J’ai trouvé l’idée de départ géniale, faire disparaitre les deux tiers de la population ? C’est une excellente solution à tous les problèmes écologique de la planète ! Ce qui fait de Monsanto une conspiration éco-terroriste. Bientôt sur votre site d’information non-aligné favori : Monsanto n’est que la partie émergée de l’iceberg. Dans l’ombre, Greenpeace tire les ficelles.

Et ça, venant de quelqu’un de véritablement décent à tout autre égard.

AC/DC à la rescousse

Ces théories à la con ne sont pas une nouveauté, contrairement à ce qu’annonent moults fossoyeurs du web. La préhistoire numérique foisonnait de rumeurs ridicules. Vous connaissez probablement celle du président étasunien Kennedy, assassiné par la CIA, les communistes, ou les extra-terrestres selon à qui on demande. Vous connaissez peut-être aussi celle des messages subliminaux sataniques dans les disques de hard rock. Si on fait tourner le vinyle à l’envers, et qu’on a vraiment envie de l’entendre, on peut parfois distinguer des incantations aux penchants vaguement satanistes. Le rock est un cheval de Troie du lobby sataniste pour s’emparer de l’âme de nos enfants ! L’aumônier de mon collège a fait une exposition sur le sujet à tous les élève de l’établissement en 1994 ! Pour une rumeur ayant été inspirée par le film « l’Exorciste », sorti en 1973 ! C’était à la Réunion… On a régulièrement eu une ou deux guerres de retard.

De nos jours, il n’y a souvent que quelques clics entre l’envie de vérifier quelque chose et la vérification. On s’attendrait à ce que ce genre de phénomène ait complètement disparu. De fait, le web est l’arme fatale contre les rumeurs. Mais les légendes urbaines continuent d’abonder, surfant le tsunami de paresse intellectuelle qui a déferlé sur le web avec la transition des téléphiles à Facebook. Certains de mes amis se font une spécialité de propager n’importe quelle connerie patente déjà couverte par Snopes avant même que l’idée de prendre quelques secondes pour vérifier ne leur effleure l’esprit. Un illuminé véritable rétorquerait probablement que les méchants contrôlent Snopes, vu qu’ils contrôlent tout. Et que, du coup, tout ce qui est prouvé faux par Snopes est forcément vrai. Sauf que peut-être que les méchant ont prévu qu’on allait se dire ça, alors peut-être qu’en fait, tout est vrai. Sauf que peut-être qu’ils ont prévu qu’on allait prévoir ça…

xkcd comic about Snopes

Snopes c’est Bildenberg !

Facebook à la rescousse

Volkswagen XL1 interdite

Le peuple ne doit jamais voir ça !

Cette semaine sur Facebook : La voiture hybride qui consomme un litre aux cents, interdite aux USA parce que les gens doivent rester dans l’ignorance. Ces mêmes lobbies qui ont des yeux partout et débarquent dans le garage de n’importe quel inventeur, n’importe où dans le monde, qui fait une machine à énergie gratuite pour l’intimider ou le liquider, mais qui n’est pas assez puissant pour empêcher un documentaire conspirationniste d’être réalisé, d’une part, et de passer sur les chaines de télé, d’autre part. Ça n’a pas l’air, mais si on y pense vraiment, c’est l’explication la plus logique.

Et inénarrable photo secrète de Grand-père Bush avec Hitler.

Grandpa Bush and Hitler

Marre de scroller ? Lisez en ebook ![readoffline]

George W à la rescousse

Je comprends l’obsession des conspirationiste avec les Bush. Après tout, le dernier en date était à la tête d’une conspiration qui s’est révélée fondée. Je ne parle bien entendu pas de la destruction des tours de l’OMC, mais bien de l’invasion de l’Irak pour aller y démanteler des camps d’entrainement Al-Quaeda et y désamorcer des armes de destruction massive. Des « preuves » de l’existence de ces deux éléments ont été présentées au public, l’occasion d’une vaste opération de manipulation des masses où le gouvernement étasunien a menti d’une seule voix pour faire avaler que le pays le plus obsédé par le pétrole envahissait le pays avec les plus importantes réserves de pétrole pour une toute autre raison que pour s’emparer desdites réserves.

Les mensonges ont été exposés peu après. Mais le pays était déjà envahi et les réserves de pétrole déjà sous contrôle et on n’allait quand même pas remettre Saddam au pouvoir avec un petit mot d’excuse, alors ils ont gardé le pétrole. Mission accomplie.

George W Bush, Mission accomplished

Cette histoire montre que des conspirations peuvent effectivement avoir lieu et réussir. Ce qui m’a le plus choqué à l’époque, c’est le rapport publié par le service étasunien de dépiotage de l’arsenal Irakien : « On a cherché partout, on n’a pas trouvé la moindre trace d’armes de destruction massive. Il n’y en a probablement jamais eu ». De même, le service étasunien d’épluchage des archives Irakiennes a finalement rendu son verdict : aucun lien. Et ce, une semaine après que le gouvernement ait publiquement hurlé sur tous les toits que les liens entre Al-Quaeda étaient de longue date.

Pourquoi ne pas avoir menti ?

Pourquoi ne pas avoir installé quelques fausses bombes sales, pointé du doigt le méchant dictateur (qui aurait bien entendu crié à la conspiration, comme on s’y attendrait). Pourquoi ne pas avoir fait apparaitre les confessions d’un détenu de Guantanamo qui se serait malencontreusement suicidé quelques jours après prouvant une collaboration étroite entre Saddam et Oussama ? Ils n’ont même pas essayé… Chapeau bas à l’administration Bush pour avoir été moins malhonnêtes que je ne m’y serais attendu de leur part. Je dois avoir un peu de sang conspirationniste moi-même. En tout cas, ça prouve un peu que le gouvernement étasunien ne fait dans la conspiration que jusqu’à un certain point.

Un illuminé véritable me répondrait probablement qu’ils n’ont pas menti cette fois là exprès pour discréditer les conspiracistes… Mieux ! Ils mentent ! Ils ont bel et bien trouvé des armes de destruction massive ! Mais ce sont des armes d’un type nouveau qui ont été classé secret défense et ils ont fabrique de toutes pièces l’absence d’armes pour pouvoir les garder secrètes. C’est l’explication la plus logique.

Rainbow warrior à la rescousse

Moi je sais bien pourquoi ils n’ont pas essayé de fabriquer des camps terroristes en carton-pâte bardés de lance-flammes nucléaires en plastique. Les gouvernements savent bien qu’ils sont géré par des fonctionnaires paresseux plus ou moins incapables, et qu’ils ne peuvent pas organiser une opération secrète trop compliquée sans faire un fiasco total. Un fiasco du genre de celui du Rainbow Warrior, ou de celui de Fast and Furious, pour rester dans le pays de la liberté.

Fast and Furious, c’est quand le service étasunien qui « régule » la circulation des flingues fait exprès de mettre 2000 armes de guerre entre les mains de revendeurs illégaux reconnus avec l’intention de « tracer » les armes jusqu’aux chef de cartels mexicain. Une semaine plus tard, personne ne savait où étaient passés les flingues. À ce jour, 750 pistolet et autre mitrailleuses ont été récupérées, le reste est toujours en vadrouille. Voilà ce qu’il se passe quand une agence gouvernementale a un peu trop d’imagination.

Les conspirations véritables ne prennent pas longtemps à être éventées comme une bière anglaise. La CIA aurait bien aimé que personne ne découvre tous les chefs d’état de gauche qu’ils ont « secrètement » dégommé pour y installer des copains dictateurs accros aux crimes contre l’humanité. Comme au Chili, ou en Iran. Mais tout le monde est au courant.

Les gouvernements ne sont pas les seuls conspirateurs finis à la pisse d’ailleurs. Quand un club de milliardaire prépare un coup d’état militaire aux USA pour y instaurer une dictature digne de la CIA, ils font appel à un général de gauche pour gérer la partie militaire. Évidemment, il accepte le job et s’empresse de tout dénoncer aux autorités. Oui, ils sont bêtes à ce point.

Les extra-terrestres à la rescousse

Il n’y a pas besoin d’être complètement allumé pour arriver à la conclusion que, si les gouvernements et les clubs de riches sont trop bêtes pour faire des plans machiavéliques, alors ce sont les extra-terrestres qui sont responsables. Je dis ça parce que j’ai personnellement rencontré des extra-terrestristes, à deux occasions pendant cette année. J’ai passé un sacré bout de temps avec eux. Et, jusqu’à ce qu’ils passe en mode ET, je leur aurais donné un doctorat de bon sens sans confession. Dans les deux cas il s’agissait de personnes talentueuses, cultivées et avec une certaine propension à se remettre en cause. Pas des imbéciles sans sens critique qui gobent n’importe quelle connerie tant que ça passe à la télé.

Alors, bien entendu, on ne parle pas ici de l’existence très probable de formes de vie ayant atteint un degré d’intelligence comparable où supérieur au nôtre dans leur système stellaire respectif, ce qui est une chose fortement probable dans un univers avec autant d’étoiles, mais de la présence d’une société secrète d’extra-terrestres ici, dans notre système solaire !

Depuis l’invention de la science-fiction (coincidence ? Je ne crois pas), les gens se sont mis à voir des petits hommes verts dans tous les coins. L’avantage, avec les aliens, c’est qu’il n’est scientifiquement pas prouvable qu’ils n’y en a pas. Si on ne détecte pas leurs vaisseaux avec nos radars et télescopes, c’est parce que leur technologie est tellement supérieure à la nôtre. Q’une femme mariée à un imbécile de première déclare que son bébé ne ressemble pas à son mari parce qu’elle a été enlevée et violée dans une soucoupe volante, et tous les ufologistes hochent la tête d’un air songeur. Ils peuvent donc aussi recombiner leur matériel génétique pour en faire de l’ADN compatible avec le notre. C’est l’explication la plus logique.

Jésus à la rescousse

Finalement, il n’y a que le bon dieu qui brille par son absence dans le tableau. Après tout, si on aime l’idée d’un monde où tout est contrôlé par une entité toute-puissante, il n’y a pas besoin de réinventer la roue. C’est déjà le thème de base de n’importe quelle religion. Et finalement, quelle différence y a-t-il entre le très-haut et Les extra-terrestres qui ont tous les pouvoirs grâce à leur super technologie, et qui ne trouvent rien de mieux à faire que de squatter notre petit système et de faire des grafitis dans les champs de maïs ? Ça ne vous rappelle pas le comportement de certains dieux grecs ou hindous, d’ailleurs ?

Et si, toutes ces théories de complot, c’était juste un erzatz de religion pour les athées et les non-pratiquants ?

C’est pas pour rien que les religions sont apparues partout où il y avait des gens. Quand « on ne peut rien y faire » et que « tout est décidé là-haut », la vie est quand même moins stressante. Nous ne sommes pas au contrôle de notre destinée. Remettons notre vie entre les mains de Dieu / le gouvernement / le groupe Bildenberg / Alien VS Predator, parce que même si on essaye, on ne peut rien y faire.

Et, finalement, si ma vie est un échec, ce n’est pas vraiment de ma faute. C’est George W et ses potes de la planète Véga qui ont tout comploté. Finalement, je n’ai pas merdé. Finalement, ce n’est pas grave. Pour quelqu’un qui tremble à l’idée du jugement des autres, c’est l’échappatoire tout désigné.

Edward Snowden à la rescousse

Finalement, pour les chewbaccas comme pour le bon dieu, on ne saura vraiment que lorsqu’ils auront décidé de se révéler. D’ici là, c’est une question de foi. Les miracles et les OVNIs sont interprétés différemment par chacun, sauf par les scientifiques, qui s’en foutent et ont d’autres choses à faire. Mais pour ce qui est des conspirations gouvernementales et/ou de clubs de riches, la réponse finale est enfin arrivée. Sous la forme de la révélation de la plus grande conspiration secrète qui ait jamais été éventée. La NSA nous espionne tous, de près, individuellement.

Ça n’a pas fait beaucoup de bruit, mais c’est vraiment quelque chose d’énorme. Si on soupçonnait les agences de surveillance gouvernementales de s’intéresser de près au brassage de données personnelle du web 2.0, on n’était loin de se douter à quel point. La NSA peut intercepter certaines communications cryptées. La NSA fait installer des puces big-brother dans les modems qui sont branchés dans nos maisons, et dans les téléphones portables qui sont dans beaucoup de poches. Ils enregistrent les conversations téléphoniques de pays entiers ! On n’était très très loin de se douter d’une paranoïa d’une telle ampleur. Et on est tous très impressionnés qu’ils aient réussi à garder le secret aussi longtemps. Mais, finalement, le secret a été mis au jour par un rouage de la machine infernale, qui a eu le toupet de révéler son identité, et à qui il a suffi de quitter le pays pour éviter d’être arrêté. Alors même qu’il prétendait être en possession d’encore plus de secrets.

C’est probablement la dernière grande conspiration. Un vestige de la préhistoire numérique. Garder un secret est une gageure de nos jours. Wikileaks a envoyé un message très fort : « Vous nous surveillez, mais on vous surveille aussi ». Les vilains-méchants à tête de fouine qui se frottent les mains d’un air conspirateur ne peuvent plus espérer organiser une opération de grande ampleur en espérant qu’il n’y aura pas de fuite. Le fuitage est devenu trop aisé. Le risque est trop grand. C’est fini le temps où on contrôlait les médias. La confidentialité est morte, vive la transparence.

Laisser un commentaire

Advertisment ad adsense adlogger